sept

10

Voyages de Samuel de Champlain

Catégorie(s): Blog, Lac Champlain - 400 ans

carte des voyages de Samuel de Champlain
Cette année et l’année prochaine, l’Amérique célèbre la découverte de la Nouvelle-France par Samuel de Champlain: tout d’abord à Québec cette année où on fête les 400 ans de la fondation de Québec par Samuel de Champlain et au Vermont et dans l’état de New York, l’an prochain, où on célèbrera la découverte du lac Champlain par l’explorateur du même nom.
Alors, ces jours-ci, beaucoup de gens veulent voir une carte qui montre les lieux qu’il a explorés. Et comme nous n’en avons pas trouvé sur l’internet, nous avons tout simplement décidé d’en dessiner une – très complète et esthétique!
Vous vous demandez sans doute pourquoi. Après tout, notre mission est de vous offrir des nouvelles et informations intéressantes – vous qui venez visiter le Vermont – et une carte des expéditions de Samuel de Champlain semble être une information plus historique que touristique! La raison en est simple. Avec les célébrations du 400ème anniversaire de la découverte du lac Champlain par Samuel de Champlain, nous allons définitivement parler de cette période d’histoire. C’est donc notre façon, à Vacances Vermont de lancer cette période de célébrations avec un document d’information et de mise en contexte utile à tous.
C’est en fait surprenant de voir l’étendue des explorations faites Samuel de Champlain entre 1603 et 1636… un total de 12 voyages à partir de la France, de durées diverses et allant de la Nouvelle-Écosse jusqu’à Cape Cod (Massachusetts) et à l’ouest jusqu’au lac Ontario et lac Huron. Et au Vermont? Me direz-vous…Et bien, en juillet 1609, Samuel de Champlain a descendu la rivière Richelieu à partir du Saint-Laurent, a mis pied à terre à l’Île La Motte, à l’extrémité nord du lac Champlain, et est descendu jusqu’à Crown Point ou Ticonderoga (les historiens ne sont pas sûrs), lieu où il a combattu les Iroquois. Plus tard, on verra des pionniers français s’établir autour du lac Champlain, mais ça, c’est une autre histoire!
Pour voir la carte des explorations en grand format, cliquez ici.
Et si vous étés intéressés à en savoir plus sur les premiers contacts entre les premières nations et les européens, ne manquez pas d’assister à la prochaine conférence sur le sujet (en anglais) à l’opéra de Vergennes, le 25 septembre prochain.
Autre article sur le sujet: Le lac Champlain… en Nouvelle-France.

Commentaires

4 réponses à “Voyages de Samuel de Champlain”

  1. steve au sujet de 20 février 2009 19:30

    dans le cadre d’un projet a l’école j’ai choisis samuel de champlain et j’ai eu de besoin de cette carte qui démontre son trajet

  2. admin au sujet de 27 février 2009 17:16

    Steve,
    Je n’ai pas connaissance qu’il soit allé à Albany ou à New York. Qu’est-ce qui te fait penser qu’il y soit allé?

  3. AGCF au sujet de 15 mars 2009 16:17

    QUEBEC 1608-2008
    400 ème Anniversaire de la Fondation de la ville de QUEBEC
    avec la famille GEORGES (responsable logistique à LA ROCHELLE)

    CANTON DE DANGE-SAINT-ROMAIN
    FAMILLE GEORGES associée de Pierre DU GUA DE MONTS ET Samuel CHAMPLAIN*

    Guillaume GEORGES (né vers 1515) Sr de la Restivière
    m 1550 Marguerite HESSELYN, succession 1584
    Plaque mémorial mairie de VALLERES 2006 (à l’initiative d’AGCF)
    (découvreur: Jean-Marie GERME, AGCF POITIERS)

    2ème génération:
    - Samuel GEORGES, marchand, établi à LA ROCHELLE, associé de Pierre du
    GUA DE MONS et Samuel CHAMPLAIN, organise le recrutement pour l’ACADIE
    et la fondation de QUEBEC (voir relevés des actes LR, Robert LEBLANT)
    - Anne GEORGES ép. Jean MACAIN associé de DU GUA DE MONS et CHAMPLAIN,
    fixé à LA ROCHELLE
    - Suzanne GEORGES ép. Daniel DE LOMERON (dont le fils est le pionnier
    d’ACADIE, David de LOMERON, voir Clarence-Joseph D’ENTREMONT Edition
    Cap de Sable, Punico-Ouest Nouvelle-Ecosse, historique 5 volumes)
    - Marthe GEORGES ép. Jacques BONENFANT (résidence à la SYBILIERE entre
    DANGE-SAINT-ROMAIN et INGRANDES, lignée ascendante GERME-CROCHU, inédit)
    Note: selon la tradition orale, René DESCARTES serait né à la SYBILIERE,
    les BONENFANT et les DESCARTES étaient déjà voisins à CHATELLERAULT,
    quartier Saint-Jean-Baptiste)

    Note: descendants québécois aux ORMES (émigrants arrivés au XVIIIe s.
    après le Traité de PARIS)

    (*) recherches sur l’origine de Samuel CHAMPLAIN en cours (voir bulletins
    AGCF/2008, manoir Champlain à Saint-Pierre-des-Landes, voisinage de la
    famille BOULLE…)

    Infos/Contact: agcf.acadie-quebec@orange.fr

  4. aaaaaaaaaaa au sujet de 22 avril 2010 15:04

    Mon projet de histoire est bien réussit grace a votre carte …merci!

N'hésitez pas à nous faire part d'un commentaire...
et... si vous souhaitez inclure une photo avec votre commentaire, allez chercher un gravatar!